Moemai

Publié le 24 octobre 2014 par Eyvie dans Coups de Crayons | 831 views

Bonjour, je m’appelle Moemai, un pseudo composé de toute pièce et Sonia de mon vrai prénom ! Je vis en région parisienne et à Tokyo parfois, et je suis une cat-o-phile invertébrée.

moemai

Peux-tu nous raconter ton parcours et comment tu as fait tes débuts en tant qu’illustratrice/auteure de BD ?

J’ai commencé le dessin comme tout le monde, un crayon à la main quand j’étais toute petite, je ne me suis jamais arrêtée. Ma toute première héroïne s’appelait Emilie, et c’est au lycée que j’ai commencé à créer mes propres histoires et univers (légèrement inspirés de ce que je lisais à l’époque) d’où est sorti « Moemai » et ses 13 tomes de BD.

J’ai découvert le fanzinat à l’époque de la fac et avec mes copines j’ai commencé à fréquenter les salons, connaître l’émotion d’imprimer ses premiers posters et Bds, goodies, et d’avoir des gens pour les acheter. C’est toujours aussi incroyable aujourd’hui, et la meilleur façon de progresser à mon avis !

J’ai finalement quitté la fac pour entamer des études de dessin, tout d’abord une prépa en animation à LISAA puis deux ans en illustration / graphisme / BD à Jean Trubert. C’est en entrant à l’école que j’ai signé mes premiers contrats d’édition ! Jeunesse d’abord, puis manga avec Lost Soul.

Quelles sont tes influences et tes artistes référents ?

J’avais un gros faible pour Yoko Tsuno et Marion Duval il y a longtemps, puis les mangas sont arrivés et de tous ceux que j’ai lu, Katsura (Vidéo Girl Aï) et les auteurs de Shin Angyou Onshi sont ceux qui m’ont le plus marquée. Je reste une incontestable fan de Mucha et d’univers de Contes en général, mais tout aussi bien magiques que de dystopies. L’univers de Guilliermo del Toro, par exemple, aussi.

Plus récemment j’aime les travaux de gens comme Marguerite Sauvage ou Ciia autant que des artistes tels que Loish, Tir-ri, ou en manga Kunieda Saika et Nakamura Asumiko

C’est difficile de choisir il y en a tellemennnnt…

As-tu une technique de dessin particulière ? Quelle est ta méthode de travail ?

Je ne pense pas avoir une botte secrète, j’ai énormément dessiné au critérium pendant des années et ça reste mon outil de travail préféré mine grise ou mine bleue. Je faisais beaucoup d’aquarelle et d’encre avant mais j’ai beaucoup perdu, faute de pratique et de temps. Aujourd’hui, je travaille principalement sur Photoshop ! Je fais mes Bds avec, ou bien sur Manga Studio, qui est un très bon outil pour mes fanzines, la mise en pages et trames fonctionnent à merveille et proposent une vue d‘ensemble pratique comme tout.

sketch

INKED6 INKED9

illu

 

 À travers tes illustrations y a t-il un message que tu veux faire passer ou un état d’esprit ?

J’aime particulièrement travailler les personnages et les émotions qu’ils peuvent communiquer au lecteur, ou interagir entre eux. Les histoires écrites comme des contes restent mes préférées, cruels ou non, j’aime rester dans le flou pour que le lecteur ou le spectateur se pose des questions ou tire ses propres conclusions. Entre imaginaire et réalité.

Peux-tu nous parler de tes projets actuels ou futurs ?

Je travaille en ce moment sur les livres jeunesses Lili Chantilly entre autre, des projets jeunesses plus personnels sont en cours de réalisation mais ne vendons pas la peau de l’ours pour le moment ! Côté fanzine, j’ai sorti le premier arc d’un univers qui me tient à cœur avec « In your Skin » qui commence avec la barmaid tatouée -et tatoueuse- Ink. J’espère faire la suite bientôt, d’autres one shots, et reprendre mon webcomic Freckles depuis le début sur de bonnes bases dès que possible !

 ink

Pour profiter de ses fanzines et de ses dessins c’est par ici :
www.moemai.fr
Son facebook
Ainsi que ses très chouettes sketch sur moemai.tumblr.com !

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire