Josei

Publié le 28 novembre 2015 par Eyvie dans Coups de Crayons | 1 314 views

Tout le monde connait les mangas destinés aux jeunes filles : « shojo ».
Ces histoires où l’on est toute émoustillée du premier baiser de l’héroïne qui est en adoration devant le beau et intelligent play boy de l’école…
J’ai passé l’âge… Difficile de trouver des mangas pour un public n’étant pas prés pubère…
En voici quelques un qui ont retenu mon attention, des « josei » , plutôt destinés à un public entre 15 et 30 ans.
Et si vous en connaissez d’autres, je suis preneuse.
*Toutes les planches sont en lecture japonais, de la droite vers la gauche et de haut en bas.*

Mariage mode d’emploi de Mitsuru Fujii attention, pour public averti…

mariage

Ce manga pose des questions sur le mariage, ce que souhaite la société, notre famille et finalement, nous, comment sommes nous heureux dans une relation ? Qu’est ce qui nous correspond ?
On suit plusieurs histoires en parallèles. Surtout celles de trois amies : Haruka, Miho et Kanuma. Elles ont toutes plus de 30 ans et ne sont pas encore mariées. Un problème au Japon où on commence à être considéré comme « vieille fille ».

intro

Haruka, ci-dessous, est une mannequin qui est en couple depuis 3 ans. Elle souhaite se marier, mais son copain n’en évoque pas l’idée… Elle se laisse guider par ses sentiments, ce qui ne la mène pas toujours au choix « raisonnable »qu’elle souhaiterait…

haruka

Kanuma, ci-dessous, a un caractère fort et ne vie que pour son boulot. Raisonnée et impliquée elle donne le meilleur d’elle même dans ce qu’elle entreprend. Mais cela fait un peu peur aux hommes…

kanuma

Miho, ci-dessous, ne souhaite pas le moins du monde se marier ou avoir des enfants. Elle veut être libre, sans responsabilité et profiter. Elle enchaine les plans sexe et assume totalement son côté détaché.

miho

Bien sûr, au fur et à mesure des 3 tomes, leur situation change, les aventures s’enchainent mais elles gardent bien toutes leur caractère, c’est très appréciable ! Leur « conclusion » face à leur choix de vie n’est pas classique. Ça fait plaisir de découvrir d’autres mode de vie de façon légère, sans prise de tête, juste en se laissant aller…

Les dessins ont un trait délicat, cependant, certaines maladresses sont présentes… Pas de nez dans certaines profils, positions pas tout à fait naturelles et membres pas tout à fait proportionnés à certains moments… Mais cela n’empêche pas de lire les 3 tomes avec fluidité !
Beaucoup de pistes à réflexion sont abordés autour de la relation du couple. À méditer…

En bonus, à la fin de chaque tome, une courte histoire annexe avec une nouvelle situation est racontée. Sympa. 

~~~

Melle Ôishi, 28 ans, célibataire par Q-ta Minami

missoishi

Kon, une jeune femme comme tout le monde, cherche à construire sa vie d’adulte. Difficile d’en faire un résumé car l’histoire s’écoule sur une bonne dizaine d’années de façon dynamique et en peu saccadée. Divers thèmes sont abordés. Les classiques, comme la relation de couple, d’amitié, le travail, mais également l’endettement, la grossesse, le deuil… On y croise également des personnages secondaires, ami-e-s de Kon, qui ont leur propre histoire, avec la narration qui change de point de vue, ce qui apporte un plus intéressant.

Comme beaucoup de sujets sont abordés, certains sont traités de façon un peu expéditives ou superficiels, ce qui est un peu dommage, mais l’ensemble de tous ces éléments apportent une diversité et une richesse que j’ai rarement retrouvé dans d’autres mangas.

Pour finir, les dessins sont jetés mais plutôt justes. Il y a peu de texte, mais les sentiments sont bien transcrits et l’ensemble est vivant. Les 4 tomes sont très agréables à lire.

josei

~~~

Kimi wa pet / Au pied, chéri ! de Yayoi Ogawa

kimiwapet

Sumire, 29 ans, journaliste dans une grosse entreprise, vient de mettre un coup de poing à son patron qui souhaitait des petites faveurs… Et la voilà «mutée» à la setion quotidienne du journal. En plus, elle vient de se faire larguer par son copain qui l’a trompé car il était « mal à l’aise avec elle » et la trouvait « supérieure ». Considérée comme une femme froide et même pas mariée à son âge, un problème au Japon, tout ne va pas pour le mieux niveau social dans sa vie. En rentrant du travail, un soir, elle trouve un «cadavre» dans les cartons en bas de son immeuble. Pas totalement mort car quand elle le ramène a son appart et lui donne a mangé il a bon appétit ! Et surtout, nul part où aller… Elle décide donc de l’heberger à condition qu’il se comporte comme un chien. Et il accepte… C’est là que tout commence…

À travers Momo, son homme-chien, on va découvrir la « vraie » Sumire. Elle est loin d’être froide, ensensible et dure. Très rapidement, on a la bonne surprise de découvrir le point de vue de Momo, sa façon de penser et sa personnalité qui n’est pas aussi simplette qu’il laisse paraitre…

Le manga s’attardent sur des petits détails de la vie, on en apprécie la douceur, la richesse et la réalité quotidienne y est délicate. Certaines situations sont hilarantes et des anecdotes très drôles ! Les personnages passent aussi par des moments durs et des épreuves comme il y a dans toute vie.  Beaucoup d’aspects sont abordés; leur famille, leur passé, leur travail et la complexité des émotions humaines. Les dessins sont fins, j’en suis fan et me suis toujours demandée comment l’auteure les encrait… J’ai adoré la sensibilité, la profondeur et la subtilité de cette histoire en 14 tomes. Bref, il est dans mon top, j’en suis amoureuse !

Voici quelques pages du début pour vous donner l’eau à la bouche…

kimiwapetdebut

~~~

Dans la même gamme, les histoires courtes de Kiriko Nananan sont très intéressantes et variées. Ses cadrages souvent hors cadre apportent de la subjectivité et de la poésie aux diverses situations (homosexualité, prostitution, mal être…). Son trait est précis et en ligne claire, fait d’une traite, sans correction, quitte à recommencer la case plusieurs dizaine de fois, apporte un naturel à ses dessins. Simple et efficace, dans ses planches il y a un équilibre entre le noir et le blanc, ainsi que quelques trames, qui dégage une belle harmonie.

Ce sont des mangas que j’ai également beaucoup appréciés mais qui m’ont laissé un léger goût de non sens. À nous, lecteur, d’interpréter certaines expressions, sentiments, dialogues… D’un autre côté, cela nous transporte dans un état second tout en émotion et en ressenti qui est aussi intéressant.

blue

Voilà pour cette fois, j’espère que ces présentations vous auront donner envie !
Bonne lecture !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire