Amélie Fléchais

Publié le 2 octobre 2013 par Eyvie dans Coups de Crayons | 2 698 views

Je m’appelle Amélie Fléchais, je travaille depuis 2 ans en tant qu’auteure illustratrice et je bosse aussi un peu dans le cinéma d’animation.

Peux-tu nous raconter ton parcours et comment tu as fait tes débuts en tant qu’illustratrice ?

Eh bien, c’est un peu le gros cliché : j’aime dessiner depuis toute petite, et assez vite j’ai voulu en faire mon métier. Après avoir passé un bac « raisonnable » en science économique et social, j’ai fait une année de beaux art à Angoulême, pour ensuite bifurquer vers des études d’arts appliqués en cinéma d’animation. Durant mes études j’ai commencé une bd en ligne qui s’intitulait « Conversion », et c’est grâce à ce webcomics et mon travail d’illustration sur mon blog que je me suis faite repérée par le directeur de la collection Etincelle, Jonathan Garnier, qui m’a proposé de faire un projet pour sa collection.

Et c’est ainsi que s’est lancé « Chemin Perdu » et mes débuts en tant qu’auteure illustratrice !

var-gros

var-robot

var-surpuissant

Quelles sont tes influences et tes artistes référents ? 

Oulala il y’en a beaucoup, mais pour faire court et dans le désordre je dirais, Taiyou Matsumoto, Osamu Tezuka, les Kerascoët, Hayao Miyazaki, Spike Jonze, Shigeru Mizuki, Haruki Murakami, Wes Anderson, Joahn Sfar, Eichiro Oda, Jri Trinka, Youri Norstein… en fait c’est assez dur de faire une liste, car il y’a énormément de gens dont j’admire le travail et qui m’inspirent. Mes références varient beaucoup en fonction des projets, donc on va dire que ce n’est qu’une petite partie qui concerne Chemin Perdu. Et puis sinon j’ai une grosse liste de lien sur mon blog, pour s’en mettre plein les mirettes !

As-tu une technique de dessin particulière ? Quelle-est ta méthode de travail ?

J’ai tendance à mixer pas mal de chose, je commence souvent par une base en technique traditionnel à l’aquarelle ou à la gouache que je retouche ensuite sur photoshop, ça permet d’avoir pas mal de latitude tout en gardant des effets de matières et des textures un peu plus sensibles. Du reste, je mélange souvent pas mal de choses, donc il n’y a pas une recette en particulier, ça dépend de l’inspiration du moment et du projet !

nausicaa

À travers tes dessins y a t’ il un message que tu veux faire passer ou un état d’esprit ?

Pas vraiment, je ne cherche pas à tout prix à faire passer un message, mais j’essaye de me mettre à la place de mes personnages, et de créer une ambiance et un environnement qui les rendent plausibles. Je travaille beaucoup en musique, et cela m’inspire très vite des images et des ambiances que je couche ensuite sur papier. C’est plus instinctif que réfléchis donc, et je ne sais jamais vraiment ce que ça va donner, mais je m’amuse bien !

Peux-tu nous parler de tes projets actuels ou futurs ?

Le plus concret va être mon projet du « Petit Loup Rouge » qui est une adaption remanié du Petit Chaperon Rouge, qui devrait sortir durant le 1er semestre de l’année prochaine dans la collection Etincelle d’Ankama Editions.

Et sinon je travaille sur plusieurs dossiers de projets, certains assez courts, et d’autres qui vont être de très gros bébés, mais je n’en dis pas plus pour l’instant !

Bergères de Guerre

 

Allez voir ses magnifiques dessins sur son blog, tumblr et facebook !
http://ssoja.blogspot.fr
http://ssoja.tumblr.com
https://www.facebook.com/FlechaisAmelie

Étiquettes : , , , , ,

2 réponses à “Amélie Fléchais”

  1. […] En plus d’avoir des inspiration proches les unes des autres, nous nous inspirons mutuellement. Ce qui nous permet d’avoir un blog au visuel assez « homogène ». Nous aimons beaucoup certains auteurs que vous avez interviewé sur votre site en fait ! Comme Anne-lise Nalin, Guillaume Bianco et Amélie Flechet. […]

  2. […] maintenant parlons de Chemin Perdu d’Amélie Fléchais que vous pouvez retrouver en interview […]

Laisser un commentaire